L’atelier d’écriture du Week-End N°3.

atelier

Bien le bonjour ! Prêt à griller vos petits neurones ? 😛 Ne perdons pas de temps alors ! 

 

Exercice 1 : Allitération et assonance – Temps : 1 heure.

Allitération et assonance, c’est quoi au juste ?

On les rencontre généralement dans le théâtre en vers et la poésie. Dans une phrase ou un vers, une allitération est la répétition d’un même son consonne ; une assonance est la répétition d’un même son voyelle.

Voilà. Maintenant que vous savez ça, vous allez choisir un son, celui que vous voulez, et me faire un joli petit texte d’une page qui le répétera le plus souvent possible 😀 n’oubliez pas que ledit texte doit avoir un sens, c’est toujours mieux. (bon ça va, c’est pas si difficile !)

Mon texte avec le son choisi [s] :

            — Veuillez cesser incessamment vos sottises insensées !

Ainsi siffla Ismaïs. Lui si taciturne, si silencieux, se trouvait si vite courroucé. Ses seuls amis, ceux qui le supportaient, s’étant soumis à ses silences acerbes, se sentaient ainsi agressé  sur une dispute. Celle-ci survenait sans cesse, sottement. Si ça ne s’estompait pas, Ismaïs s’agaçait.

            — ça va, susurra Sally, C’est pas si grave.

Si seulement ça lui servait de leçon, pensait Ismaïs.

Griss se tut, son sabre sortit. Il le glissa sans bruit dans son étui. Il savait qu’il ne s’en servirait pas. Un de ces soirs, surement, mais pas ici.

            — C’est inadmissible, serina Ismaïs. Cette phrase si souvent sortie sans sommation fit sursauter ses amis.

            — Si les fantassins de Solaris ne se précipitent pas sur nous, c’est un signe du ciel. Si vous y consentez, soyez empli de prudence.

            — Soit pas cynique. Le ciel — c’est un secret pour personne — c’est un sacré mensonge.

            Griss persistait et signait, ces croyances, ce n’était pas sa tasse de thé. Son souffle s’intensifiait, il s’énervait.

            — Soit sans soucis, je sais, assura Ismaïs. C’est une expression.

            — Certes, soupira Griss.

            — Si on avançait, ça nous sauverait, supposa Sally.

Ismaïs acquiea, satisfait. L’errance recommença sans surprise. Seul le son de leurs semelles s’entendait.

Bon j’avoue, je peux encore l’améliorer.

Exercice 2 : Tautogrammes – 30 et 30 minutes.

Deux fois trente minutes pour deux poèmes. Mais quoi que c’est donc qu’un Tautogramme ? 😀

Le tautogramme est un jeu poétique où pour faire des phrases, on ne se sert que de mots commençant par la même lettre. On peux aussi faire des Tautogrammes ou toutes les phrases commencent par le même mot ou groupe de mots.

Nous, on va se concentrer sur le groupe de mots. Je demande deux poèmes sur deux sujet bien précis. Le premier doit concerner « l’endroit parfait » et le second « votre lieu de travail/études » et les deux doivent commencer, à chaque début de vers ou à chaque début de strophe, l’expression suivante : « Il y a ».

Allez, détendez-vous, c’est facile 😉 ça fait du bien hein ? 😀

Poèmes « Il y a » — L’endroit parfait :

 

Il y a partout des arbres,

Leurs branches, leurs feuilles, leurs ombres,

Autour de moi, autour d’elle,

Le tout couvert de chants de tourterelles.

Il y a un grand silence humain,

Une inertie qui fait tant de bien,

Un endroit où asseoir son âme,

Où le voyage de l’esprit s’entame.

Il y a le feu du soleil qui perce,

Le bruissement du vent qui me traverse,

Le roulis de l’eau dans l’étang,

Et l’odeur de la terre humide, trop souvent.

Il y a au milieu de tout cela,

Une belle aux cheveux de printemps,

Ornée de pierres, parée de bois,

La maison dont j’ai rêvé tant.

 

— La Fac de Metz :

 

Il y a des salles, des amphis,

Il y a des places, mais pas assez.

Il y a des fenêtres, des rideaux,

Il y a du soleil dans les yeux, on ferme.

Il y a la bibliothèque universitaire,

Il y a moi dedans, dès que possible.

Il y a le calme là-bas, presque toujours,

Il y a trop de livres pour pouvoir les lire.

Il y a les restaurants universitaires,

Il y a parfois la grève aussi, alors

Il y a le Mettis pour aller en ville.

Il y a assez d’endroit où manger.

Il y a des étudiants, des étudiantes,

Il y a des jeunes surtout, et quelques vieux.

Il y a des gens de tous horizons,

Il y a tous les goûts, tous les genres.

Il y a, à la Fac de Metz,

Rien de plus, rien de moi qu’ailleurs.

Et voilàààà vous y êtes !!! BRAVO à vous ! Maintenant vous pouvez reprendre une vie normale 😛 Mille bisous et à la prochaine 😉

35bdac94

PS : Si vous avez des suggestions de présentations, pour les horaires de publications ou des questions, n’hésitez pas à m’en parler, je prendrais toujours en compte vos remarques. Merci.

Publicités

4 réflexions sur “L’atelier d’écriture du Week-End N°3.

  1. Oula, mais c’est que j’ai du retard sur tous ces ateliers d’écriture ! J’essayerai de m’y mettre demain durant mes innombrables heures de transport et je posterai le résultat (probablement infâme car je suis loin d’avoir la fibre littéraire) sur mon blog x)
    L’exercice 1 de cet atelier me semble faisable, autant le 2… je suis une calamité en poésie, ça va être un carnage.
    Merci pour ces partages 😀

    Aimé par 1 personne

      1. Euuuh, c’est me surestimer ça xD J’ai du réussir à écrire 2 poèmes dans ma vie (heureusement disparus dans les méandres de ma chambre d’adolescente) et ils étaient forts nuls d’après mes souvenirs (surtout les rimes, une pure calamité).
        Enfin, je vais essayer, ça m’entrainera !

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s