Je suis droguée…

figur hat akku leer

Ouais, THE révélation. J’ai remarqué ça parce que j’ai une sensation de manque depuis quelques jours. C’est en train de me rendre chèvre. Je déprime, je tourne en rond, j’ai envie de rien, j’arrive pas à me forcer à bouger alors que j’ai des trucs à faire… C’est terrifiant et angoissant. Ouais, j’angoisse. J’ai l’impression de stagner, voire de retourner en arrière et ça fait peur ! Alors en manque de quoi ? De la fac ou juste d’activité ? J’en sais trop rien. Mais ça ne vas pas. Je voulais faire plein de choses pendant ma « pause pédagogique » mais j’arrive à rien, sauf à m’en vouloir parce que je tourne en rond sans savoir quoi  faire.

J’essaye de relativiser, de me dire qu’après tout, je suis en vacances et que j’ai pas tant d’obligations que ça… Mais tout ce qui en ressort, c’est PUTAIN, mais pourquoi ? Pourquoi est-ce que c’est si dur, d’un coup ? Je sais bien que je suis un peu malade, mais franchement ça n’excuse pas tout. Pourquoi je me sens aussi mal en trois jours de vacances et un week-end ? Pourquoi est-ce que j’arrive pas à me lever la matin ? Pourquoi j’ai l’esprit qui divague ? Pourquoi je pense à tout ces trucs déprimant ? Juste parce que je m’ennuie ? Mais pourquoi je m’ennuie ? J’ai plein de choses à faire, pourquoi je les faits pas ? Vous voyez le truc ? Je n’en sort pas. J’ai vécu ça cinq ans sans vraiment m’en rendre compte, ou pas souvent. Je niais. Là, j’y arrive pas.

Tout ça vous parait surement très con, ce que je comprend, parce que franchement, ça l’est. Je trouve ça naze aussi. Moi aussi j’ai envie de me prendre par les épaules et de me secouer en gueulant. Mais même ça, y’a pas moyen. Quand je vois dans quel état je me met pour une semaine de vacances, je n’ose pas imaginer l’été. Ou pire, après la Fac, y’aura quoi ? Y’a tout un tas de questions que même mon cerveau à la flemme de formuler clairement, c’est comme un brouillard d’emmerde… Un brouillard qui rend tout flou et inaccessible, d’autant que j’ai la flemme de me battre pour accéder ne serait-ce qu’aux questions, alors les réponses ou les solutions, je vous laisse imaginer.

J’essaye de me dire que ça va passer, j’ai mal à la gorge, aux oreilles, à la tête, j’ai mal dormis, je suis malade… C’est tout, c’est rien. Peut-être. Mais je ne peux pas m’empêcher de l’associer à mon passé, ce manque. Alors j’angoisse. Je ne sais même pas pourquoi.

Publicités

6 réflexions sur “Je suis droguée…

  1. J’ai l’impression d’être dans un état d’esprit assez similaire, en tout cas je me reconnais bien dans la plupart des phrases. Mais je sais aussi que je suis assez sensible à la créativité sous contrainte : si j’ai plein de temps libre je ne vais pas réussir à faire avancer mes projets. Par contre c’est quand je suis frustré, que je sais que j’ai très peu de temps à accorder aux projets, que j’arrive à avancer. Et encore j’avoue que ces temps-ci c’est la dèche niveau dynamisme, j’arrive à pas grand chose.
    Mais c’est une question d’adaptation à un rythme je pense…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s