L’Atelier d’écriture du Week-end N°4

atelier

ATTENTION : Je passe à une fois toutes les deux semaines pour l’atelier d’écriture. J’ai remarqué que sinon y’en avait trop pour vous et pour moi qui ne publiait plus que ça. C’est dommage ^^ Ce sera moins dur à suivre comme ça et puis ça m’évite d’être en rade à cause des vacances. 

Exercices de style – Temps : 2h.

Le but est d’écrire une seule et même petite scène, mais dans plusieurs style différents. Si vous voulez d’autres exemples, fouillez du côté de Raymond Queneau par exemple 😉

VOTRE Histoire de base, c’est vous qui l’inventez. C’est simple, ça doit tenir en une phrase, il faut un moment, des personnages et une action au moins. Voilà. Cela peut être loufoque comment dans mon exemple, ou plus réaliste, c’est vous qui décidez. Mais chaque exercice doit contenir toutes les informations de bases et pas plus. Bonne chance, vous avez deux heures pour m’en faire au moins 7 ! 😀

MON Histoire de base : « Un après-midi pluvieux, une mère sauve ses jumeaux que leur sœur aînée avait enfermés dans la machine à laver pour les nettoyer. » x7

 

Mot d’excuse

Madame la Maîtresse,

Veuillez excuser l’absence des jumeaux Justin et Lucien à l’école cet après-midi. J’ai dû aller les repêcher dans le lave-linge parce que mon adolescente a décidé de les y nettoyer après leur balade sous la pluie. Ils sont encore sous le choc.

Madame Senfroix.

 

VDM

Aujourd’hui, j’ai été faire une machine avec des vêtements boueux de mes jumeaux qui avaient joué en début d’après-midi sous la pluie. Heureusement que j’y suis allée tout de suite parce que leur grande sœur qui devait leur faire prendre un bain avait décidé de les nettoyer avec un tour dans la machine à laver… VDM

 

Journal intime

Cher journal,

J’en ai marre des jumeaux, ils me soûlent. Cet aprèm ils sont revenus tout sale de dehors et ma mère m’a dit de les laver, genre j’ai que ça à faire ! Nan mais trop pas ! Du coup je les ai foutu dans la machine à laver histoire de m’en débarrasser tu vois. Mais ma mère les a récupéré, c’est trop naze…

 

Prière

Nous te louons, Sainte mère des jumeaux sacrés, toi qui les as sauvés de la malédiction de Lav’linj lancée par la terrible Grande Sœur au moment de l’Après-midi des Pluies.

AMEN.

Conte

Il était une fois, par un pluvieux après-midi d’automne, une gentille fée qui préparait sa lessive du jour quand soudain elle aperçut quelque chose d’inhabituel. Que faisaient donc ses fils jumeaux dans la machine à laver alors qu’elle les avait confiés à son aînée ? C’est ce que la gentille fée alla lui demander, ce à quoi sa fille lui répondit le plus naturellement du monde : « Pour les nettoyer, je ne suis pas Cendrillon ! »

Ragots

            — Psst, t’as entendu parler de ce qu’il s’est passé chez la voisine hier après-midi ?

           — Celle qui a les jumeaux ? Non, mais dis-moi ? Qu’est-ce qu’ils ont encore fait ses garnements ?

          — Pour une fois que ce n’est pas de leur faute. Tu sais hier, il pleuvait des cordes, alors bien sur les gosses sont allé jouer dans la boue qu’il y avait partout. Bon, c’est des gamins quoi…

              — Jusque-là, tout va bien. Par contre je ne te dis pas la lessive qu’elle a dut faire…

            — Ben justement ! Elle a confié les petits à la grande pour qu’elle les lave pendant qu’elle préparait une lessive. Tu ne devineras jamais ce qu’elle a trouvé dans la machine à laver.

               — Non ?!

               — Si ! Les jumeaux ! J’imagine sa tête quand elle les a sortis de là.

               — Mais qu’est-ce qu’ils fichaient la dedans, enfin ?

           — C’est l’aînée, elle lui a sorti que ça irait plus vite comme ça et qu’elle avait la flemme… Nan mais tu le crois ça ?

                — Les ados, je te jure…

 

Script

INT. <BUANDERIE> – <FIN DU JOUR>.

La buanderie est pleine de traces de boue, à la fenêtre on voit qu’il pleut des corde, le soleil commence à décliner. SUZANNE, 42 ans, mère de famille, arrive avec un panier de linge sale et boueux. Elle pose le panier sur la machine à laver et se penche pour ouvrir le hublot de celle-ci. En ouvrant, regard horrifié.

SUZANNE

(Ton angoissé et terrifié)

            Oh mon dieu !

Elle sort les jumeaux JUSTIN et LUCIEN, 3 ans, du tambour de la machine, nus.

SUZANNE (Suite)

            Qu’est-ce que vous fichez là-dedans enfin ?!

JUSTIN et LUCIEN

(En même temps, pleurnichant)

            C’est MORGANE…

SUZANNE

(Très fort)

             MORGANE !!!

MORGANE, 14 ans, arrive en traînant les pieds et les mains dans les poches.

MORGANE

(Blasé)

            Ouais, quoi encore ?…

SUZANNE

(Énervé)

            Pourquoi est-ce que tu as mis tes frères dans la machine ? Je t’avais dit de les laver.

MORGANE

            Ben ouais. C’est ce que je voulais faire. Mais le bain avec eux c’est toujours la galère, ils m’ont fichu de la boue partout sur mes fringues avec leurs jeux a la noix dehors, alors j’ai fait comme ça, c’est plus rapide.

SUZANNE regarde sa fille d’un air choqué, la bouche grande ouverte, incapable de trouver une réplique à un tel résonnement.

FONDU AU NOIR.

35bdac94

Publicités

9 réflexions sur “L’Atelier d’écriture du Week-end N°4

  1. Au commencement, les cieux pleuvaient sur la terre. Il y eu un jour, une nuit, un matin, puis un après-midi. Déesse la Mère vit que cela était bon et décida qu’Elle en profiterait pour faire un grand ménage.
    Elle dit : Ma fille, lave Mes fils, tes frères.
    La fille fit comme Déesse la Mère avait dit. Le serpent – qui dormait dans la baignoire – lui dit : il y a un moyen plus rapide de laver les choses. Ta Mère te le cache et le garde pour Elle. Crois-moi, va dans la buanderie et tu t’en trouveras bien. Mais la Mère, qui avait entendu le serpent (Elle savait tout et pouvait tout au point que c’était pas du jeu) plaça un ange armé d’une épée flamboyante devant la porte de la buanderie et lui dit qu’il en garderait la porte.
    Elle priva Sa fille de télé et le serpent de pattes. Elle dit aussi à Sa fille : pour ta peine, tu emmèneras tes frères au centre aéré et tu gagneras leur goûter à la sueur de ton front.

    Aimé par 2 people

  2. Hier, il m’est arrivé une histoire effrayante. Je me reposais tranquillement, complètement essorée de ma matinée quand soudain Morgane, la grande fille de 14 ans a glissé deux paquets remuants dans mon tambour. Ils se débattaient à peine les bougres, nus comme des vers, en criant « Youpi on va faire un tour de manège dans la machiiiiiine ». Heureusement la mère est arrivée avant le lancement en programme essorage 1400 tours, parce que sinon j’aurais eu le premier rôle dans un film gore ….déjà que j’ai eu du mal à me remettre de l’épisode du chat de l’an dernier….

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s