L’atelier d’écriture du week-end N°5.

atelier

Tout d’abord, je tiens à m’excuser pour mon énorme retard ! J’avais dis toutes les deux semaines histoire de ne pas vous surcharger, mais là je vous ai carrément oublié ! Le dernier date de presque un mois. C’est un peu comme si j’en avais annulé un… Bref, pardon ! Mais haut les cœurs, le voilà ! J’vais essayer de faire mieux la prochaine fois.

1000exAcrostiches – Temps : 1h.

Un acrostiche est un poème dont la première lettre de chaque vers, lus verticalement, forment un mot.

Je vous propose de faire deux acrostiches. Un premier avec le prénom de votre choix, et un second avec une notion (la peur, l’amour, la franchise, la croyance etc… y’en a plein !) Pas d’autres consignes, je n’impose pas de nombre de syllabes, ni de rimes, mais rien ne vous empêche de vous amuser si vous en avez envie.

Voici les miens en exemple :

 

Avec un prénom : ANAÏS.

 

Aimante petite âme, pleine d’attention pour ceux qui comptent,

Ne perd pas le sourire qui anime ton minois et garde pour toi la joie,

Amusante et passionnée petit oisillons, si fragile et si fort à la fois,

Irrésistiblement sensible, facilement dans les larmes tu te noie,

Soit toujours toi-même, tu es belle au naturel, sans honte.

 

Avec une notion : PERSÉVÉRANCE.

 

Pourquoi s’arrêter quand on peut continuer ?

Encore et toujours recommencer, essayer,

Rien n’arrête celui qui poursuit ses rêves,

Si ce n’est lui-même qui signe la trêve.

Envie et paresse ne font pas bon ménage,

Vivre en ayant baissé les bras, dans une cage,

Est-ce préférable d’avoir le confort certain ?

Reste-t-il de la force pour changer le destin ?

Animez-vous de détermination, poursuivez-les,

Ne lâchez rien, libérez-vous, libérez-les,

Creusez jusqu’au bout de vos rêves,

Et persévérez, faites en votre glaive !

 

Calligrammes – Temps : 1h.

Un calligramme est un poème dont la disposition graphique sur la page forme un dessin, généralement en rapport avec le sujet du texte. Ce genre a été pratiqué au début du XXe siècle, notamment par le poète français Guillaume Apollinaire, qui est l’inventeur du mot (vient de calligraphie et idéogramme).

Je pense que vous avez comprit le principe, inutile de vous faire un dessin, hein ? 😛 (z’avez pigé ? Hahaha, j’suis poilante bordel :’D *PAN*)

Bref, c’est au choix, j’en veux deux. Chacun correspondant au style des exemples (sachant que le deuxième n’est pas de moi, parce que impossible de le faire sur PC et que j’ai pas eu le temps de le faire au propre sur papier) C’est a dire un avec l’écriture droite, qui remplit une forme et un autre qui suit les contours de la forme. C’est ça ne vous parait pas clair (ce que je conçois aisément) référez vous aux dessins ci-dessous.

paix

cali
Source

 

Et voilà, vous avez vaillamment travailler, vos petites cellules grises vous en remercie 🙂 Et moi aussi. Si vous avez la moindre question, posez là en commentaire, je m’efforcerai d’y répondre au plus vite.

Gros bisous mes chocolats à plumes ! ♥

35bdac94

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s